Chronique d'une vie de classe

Les enquêtes de l’inspecteur Lafouine – n°34

« De la boue jusqu’aux genoux »

Le hameau de la Tuffière n’a jamais connu une telle activité. Une centaine de gendarmes quadrille la campagne. Ils recherchent des indices qui permettront d’élucider la mort d’Ernest Chatou. Cet ancien forgeron a été découvert dans un boistout proche. Son corps était dissimulé sous une épaisse couche de feuilles.

L’endroit isolé où l’on a retrouvé le corps prouve que le meurtrier connaissait les lieux. L’inspecteur Lafouine décide d’aller voir sur place. Chaussé de bottes, il part en direction du petit bois. Sa marche est difficile car les pluies ont rendu le chemintrès boueux. De profondes traces de roues sont visibles près de la clairière où le corps a été caché. Malgré le mal que s’est donné le tueur pour effacer ses traces, Lafouine remarque que le dessin des pneus est encore très visible.

De retour au hameau, l’inspecteur commence par interroger Henriette Chatou.  » Mon mari était un vieux grincheux, dit-elle. Sa mort ne me fait ni chaud, ni froid. Le seul problème, c’est qu’il ne sera plus là pour me conduire au village. Il faudraque je ressorte mon vélo ! « 

Un peu plus tard, dans une belle maison restaurée, Lafouine parle avec Jacques Maurin, un riche industriel.  » Je me suis installé à la Tuffière car je voulais être tranquille, annonce Jacques. Avec ma moto, je ne mets qu’une heure pour aller à Paris « .

En sortant, Lafouine remarque un véhicule tout terrain garé devant la villa de Paul Frappeur. En passant la main sur les pneus, il s’aperçoit qu’ils sont lisses.  » Vous allez avoir une amende si vous ne les changez pas rapidement « , dit-il en s’adressant au propriétaire.  » J’allais justement au garage, répond Paul. Soyez sympa n’en parlez par aux gendarmes « .

Le policier promet de fermer les yeux et se dirige vers la ferme de Sylvie Ménard. La jeune femme est en train de nettoyer son tracteur au jet d’eau. Lafouine apprend que la fermière a beaucoup de travail car son mari est à l’hôpital depuis plus de trois semaines.

La dernière visite est pour la doyenne du hameau, Marguerite Soulac. A quatre- vingts ans passés, elle vit encore seule dans sa maison. Après avoir bu un bon café chez la vieille dame, Lafouine ressort et se dirige vers la maison du meurtrier.

Vers quelle maison se dirige Lafouine ?

La réponse sera donnée en classe lors de notre séance de littérature consacrée à l’Inspecteur Lafouine ! 😉 

Les enquêtes de l’inspecteur Lafouine sont écrites par Christian Souchard.

Retrouvez l’ensemble des enquêtes de l’Inspecteur Lafouine à travers les différents tomes publiés aux Éditions Buissonnières