Chronique d'une vie de classe

Les enquêtes de l’inspecteur Lafouine – n°30

« Attention aux chiens »

De la fenêtre du salon, l’inspecteur Lafouine observe les trois dobermans qui surveillent les abords de la villa. « Ils sont vraiment impressionnants quand ils se précipitent sur la grille d’entrée », dit-il en s’adressant à la domestique. La femmerépond en frissonnant : « Depuis que Monsieur a engagé ce nouveau gardien et ses trois fauves, je n’ose plus passer dans la cour. Ils ont beau me connaître, ces sacrés chiens n’arrêtent pas d’aboyer. Ils n’obéissent qu’à leur maître ».

Lafouine ne peut continuer sa discussion car Harold Hém’Ode arrive en lui tendant la main. Cet allemand, que ses ennemis ont surnommé « H2O », a demandé à rencontrer le policier. Très pris par son mandat de député européen, il ne fait que decourts passages dans sa propriété parisienne.

Après avoir servi un verre à l’inspecteur, Harold lui explique la raison de sa présence : « Cette nuit, un cambrioleur s’est introduit dans ma villa. Il a dérobé deux toiles inestimables : un Renoir et un Picasso. Pour différentes raisons, je ne souhaite pas que mes adversaires politiques sachent que je possédais ces œuvres. Je ne vais pas porter plainte, mais j’aimerais quevous fassiez une enquête discrète.

Bien entendu, en cas de réussite, je me ferai un plaisir de faire un beau chèque pour l’arbre de Noël des enfants de la police !»

Malgré le peu de sympathie que lui inspire Harold, Lafouine accepte de l’aider. Il demande à voir l’endroit où a eu lieu le vol.

On le conduit dans un petit pavillon situé dans le parc. Toutes les pièces sont surveillées par un système de caméras. En interrogeant le gardien, Lafouine apprend que les bandes vidéos ont été volées en même temps que les tableaux et que laserrure électronique a été proprement fracturée.

Le cuisinier, qui a pourtant le sommeil léger, dit avoir très bien dormi. La domestique confirme que la nuit a été très calme, sans bruit extérieur. Le gardien jure avoir fait ses rondes habituelles en laissant ses chiens se promener librement. Pour sa part, Harold a constaté le vol vers six heures du matin, quand il est arrivé de Berlin avec son chauffeur.

Lafouine a assez d’éléments pour confondre le coupable. Les enfants de la police auront de beaux cadeaux !

Qui est le voleur ?

La réponse sera donnée en classe lors de notre séance de littérature consacrée à l’Inspecteur Lafouine ! 😉 

Les enquêtes de l’inspecteur Lafouine sont écrites par Christian Souchard.

Retrouvez l’ensemble des enquêtes de l’Inspecteur Lafouine à travers les différents tomes publiés aux Éditions Buissonnières