Les CM2G.fr

Chronique d'une vie de classe

Les enquêtes de l’inspecteur Lafouine – n°11

« Le braqueur du Calvados »

Depuis le début de l’été, profitant de l’arrivée des vacanciers sur les plages normandes, un homme s’attaque auxagences du Crédit Agricole. Il choisit des lieux très fréquentés ce qui lui permet de se fondre dans la foule avant l’arrivée despoliciers.

La série d’attaques a commencé le 6 juillet dans la station balnéaire de Trouville, puis ce fut le tour des agencesd’Arromanches, le 13, d’Houlgate, le 20, d’Ouistreham le 27 et de Villerville le 3 août.

Chaque fois, le braqueur procède de la même manière. Il tient en respect le personnel et les clients de la banque tout ense faisant ouvrir le coffre-fort.

Visiblement très calculateur, il ne prend que sept mille euros qu’il place dans un panier à provisions. L’opération terminée, l’homme s’enfuit tranquillement par la porte de service. Certains témoins affirment l’avoir vu embrasser sept fois la médaillequ’il porte autour du cou avant de disparaître dans les rues piétonnes.

Malgré les nombreux policiers présents dans la région, le voleur a toujours réussi à passer entre les mailles du filet. L’inspecteur Lafouine, qui passe comme tous les ans ses vacances à l’hôtel « Beau Rivage » de Deauville, est appelé enrenfort par le préfet du Calvados.

Installé dans un bureau de la préfecture, Lafouine s’est fait remettre la carte de la région et la liste des agences du Crédit Agricole. Il étudie attentivement le secteur où opère l’auteur des vols à main armée. En comparant les données qu’il aen sa possession, le policier constate qu’il ne reste plus que cinq agences dans la zone concernée : Luc-sur-Mer, Merville,Auberville, Cabourg et Blonville.

Grâce à son esprit de déduction qui n’a rien à envier à celui de Sherlock Holmes, Lafouine est persuadé d’avoir découvert la date et le lieu du prochain hold- up. Il demande au préfet de tendre une souricière.

Au jour et à la date indiqués par Lafouine, la gendarmerie met fin aux agissements de Léon Noël, surnommé « le braqueur du Calvados » par la presse. Il est pris en flagrant délit alors qu’il tentait d’attaquer pour la sixième fois une agence du Crédit Agricole.

Aux journalistes qui l’interviewent, l’inspecteur Lafouine répond : « Son chiffre porte-bonheur a perdu notre homme!»

Quel jour et dans quelle ville est pris Léon Noël ?

La réponse sera donnée en classe lors de notre séance de littérature consacrée à l’Inspecteur Lafouine ! 😉 

Les enquêtes de l’inspecteur Lafouine sont écrites par Christian Souchard.

Retrouvez l’ensemble des enquêtes de l’Inspecteur Lafouine à travers les différents tomes publiés aux Éditions Buissonnières